Les esclaves de la mafia nigériane

Arrivées dans la péninsule italienne via la Méditerranée avec la promesse d’un travail, ces femmes pour la plus part originaires de l'état d'Edo dans le sud du pays, souvent mineures, sont contraintes à la prostitution par la mafia nigériane. Tenues de rembourser des dettes allant jusqu’à 30 000 euros, elles se retrouvent prisonnières d'organisations criminelles ouest-africaines de plus en plus puissantes en Italie.